Quelles sont les fonctions du Mécanisme Respiratoire Primaire dans notre corps ?

Le Mécanisme Respiratoire Primaire est l’essence même de l’étincelle de vie. Il anime et équilibre les structures, il a une fonction d’homéostasie. Il maintient les constantes physiologiques au sein de l’organisme.

Il parvient à ce véritable prodige grâce à différents outils :

  1. En entretenant un mouvement de balancement synchrone entre les os du crâne et le sacrum.
  2. En étant présent dans l’ensemble du corps, par l’intermédiaire des tissus conjonctifs, issus eux-mêmes de la dure-mère, qui relient les différents éléments de l’architecture corporelle entre eux.
  3. En équilibrant les pressions intercellulaires, il favorise les réponses d’autorégulation de l’organisme face aux différente sollicitations qu’il doit gérer.

Par ces outils, il a une double fonction de protection et d’équilibration des systèmes circulatoires et nerveux.Il est à noter que dans le corps humain tout élément est essentiel. Il est certain qu'insister sur le Mécanisme Respiratoire Primaire, c’est lui donner une importance complètement ignorée, il y a quelques années.

Le Mécanisme Respiratoire Primaire permettrait-il de mieux penser ? Boutade ou réalité? La question amène à envisager son importance dans la circulation sanguine au niveau du cerveau. Le sang oxygéné venu du cœur, monte vers le cerveau par deux artères, la carotide interne et la vertébrale. Artères qui pénètrent dans la boîte crânienne par des orifices soumis à une grande mobilité. Dans le crâne, ces artères se ramifient, certaines sont gainées par les méninges, elles aussi sans cesse en mouvement. Ces artères s’organisent pour former une structure en toile d’araignée appelée le plexus choroïde qui permet de nourrir les nerfs d’un sang frais.  Le retour veineux se fait par des vaisseaux collecteurs qui se faufilent entre os et méninges. Leur circulation est facilitée par les pressions successives exercées par la névroglie contre les parois crâniennes. Le mécanisme opère encore, en appuyant rythmiquement sur ces collecteurs qui évacuent le sang veineux. Grâce à ce drainage efficace, le sang artériel peut correctement arriver à destination et permettre une bonne vascularisation. Nous savons qu’environ 1/6 du débit cardiaque, est destiné au cerveau. Ce qui fait de ce dernier l’organe humain le plus irrigué. Nous savons que son réseau de capillaires est d’autant plus développé que la zone du cerveau qui en dépend est active.

On peut dire que le Mécanisme Respiratoire Primaire est essentiel à la vie cérébrale.

Nous savons que les 3ème et 4ème ventricules, au cœur de la névroglie, par leurs contractions et relâchements rythmiques, successifs, facilitent la fluctuation du liquide céphalo-rachidien et l’irrigation des grands centres vitaux ainsi que des 12 paires crâniennes...

A n’en pas douter le Mécanisme Respiratoire Primaire est un élément vital à notre équilibre.

Ce Mécanisme Respiratoire Primaire se retrouve partout !

L'osteopathie, Techniques et exercices pour tous Découvrez la suite de ce texte dans " L'ostéopathie, techniques et exercices pour tous" aux éditions Eyrolles.

Article précédent Liste des articles

Haut de page Haut de page ^